Galette des Rois à la frangipane

Parce qu’ici nous la préférons classique et que nous adorons la frangipane.
J’ai longtemps cru que la frangipane était simplement une crème d’amandes à base d’amandes en poudre, beurre, sucre et oeufs. Mais j’ai donc découvert il y a peu que c’est en fait un mélange de crème d’amandes et de crème pâtissière ; les proportions varient selon les auteurs : 50/50 ou 2/3-1/3, allez on ne va pas chipoter!
J’ai parcouru avec plaisir les blogs culinaires qui rivalisent cette année d’originalité pour proposer des variantes à cette traditionnelle galette : version poire/marrons glacés de Dorian, version tartelettes pistache/framboises de Lucie, version petits chaussons de Mély, enfin pour les aventuriers la version lentilles vertes du Puy, orange et vanille de Cléa.
Et pour ceux/celles qui recherchent un peu plus de légèreté, remplacez la crème pâtissière par de la compote de pommes maison.

Galette des Rois à la frangipane

Ingrédients : 2 pâtes feuilletées pur beurre – crème d’amandes : 150g d’amandes en poudre, 80g de sucre de canne non raffiné, 75g de beurre 1/2 sel, 60g de purée d’amande blanche, 2 oeufs – crème pâtissière : 1/4 l de lait de soja vanillé, 1 oeuf, 30g de farine de riz, 40g de sucre de canne non raffiné, 1 CAS de rhum

Commencer par préparer la crème pâtissière : dans une casserole, faire bouillir le lait de soja vanillé.
Fouetter dans un saladier l’oeuf avec le sucre, ajouter la farine.
Verser le lait bouillant sur le mélange en remuant.
Remettre dans la casserole sur le feu, rajouter le rhum et cuire jusqu’à épaississement.
Retirer du feu et réserver.

Préchauffer le four à 180°C.

Dans un autre récipient, préparer la crème d’amandes : faire fondre le beurre, y incorporer la purée d’amandes.
Rajouter ensuite les amandes en poudre et le sucre, puis enfin les oeufs battus. Bien mélanger.

Incorporer à la crème d’amandes environ 150g de crème pâtissière (il en restera pour un autre dessert, miam!), bien mélanger : la consistance ne doit pas être trop liquide.

Disposer sur la plaque du four recouverte de papier cuisson la première pâte feuilletée étalée,  verser au centre la frangipane jusqu’à environ 3cm du bord. Humecter les bords de la pâte d’un peu de lait. Recouvrir de la deuxième pâte feuilletée et bien souder les bords en les retournant vers le dessus et en les pinçant avec les doigts. Faire une petite incision au couteau au centre de la pâte, décorer de fines entailles et badigeonner de lait.

Enfourner et laisser cuire 35 minutes.

Galette des Rois à la frangipane
Galette des Rois à la frangipane

Note : Oh l’oubli! Bien-sûr, placez la fève dans la frangipane avant de refermer la galette…

Vous aimerez aussi:

5 réflexions au sujet de « Galette des Rois à la frangipane »

  1. Bonjour,
    je ne me suis pas encore lancée dans la galette mais chez moi on la préfère traditionnelle alors ma question est pensez vous vraiment que la galette que nous achetons chez le boulanger il y a de la creme patissière. Je ne voudrais pas la rater, merci beaucoup. MME RIVARD

  2. Bonsoir, délicat Mme Rivard de répondre à votre question : la frangipane se fait effectivement avec de la crème pâtissière, mais est-ce que les boulangers respectent la recette à la lettre, je ne saurais le dire… Le mieux serait de demander directement à votre boulanger préféré.
    Cela fait bien des années que nous n’avons pas acheté de galette toute faite mais que nous la faisons nous-même en variant les recettes (et surtout car je trouvais bien souvent que les galettes achetées manquaient de garniture ou étaient trop sèches…)

  3. Merci Estelle, la frangipane est très bonne, tout à fait le fourrage de galette auquel on s’attend mais en moins gras que ce qu’on achète souvent ; nous sommes très contents de cet essai de galette maison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>